La Photo du Mois

Un savoir faire dont vous pourrez avoir besoin

Mai  2019
Le portrait de Georges passionné des voitures anciennes.
Pour cette création la météo était idéale car je voulais un reflet de la voiture au sol.
J’ai donné un modelé avec la lumière en soulignant les formes rondes de la voiture,  les roues et l’habitacle.
Le décor a été sélectionné pour son côté usine en rapport avec la 4cv qui est une voiture populaire.
Un grand merci à Georges qui n’a pas hésité à chausser les bottes !
 
Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette
 
Avril 2019
Un grand bol d’air frais avec le portrait de Elodie que je remercie pour avoir pris le temps de la prise de vue.
Comme vous le devinez elle est musher c’est à dire qu’elle dirige un traîneau avec un attelage de chien, en hiver sur la neige ou bien en été avec un traîneau à roues, elle pratique dans les Hautes Pyrénées à Payolle pour être précis.
Le cadre et la lumière sont privilégiés, pour dégager une ambiance nuancée comme je la souhaitais avec la texture du poil des chiens.
J’utilise des flashes de studio en extérieur pour bien contrôler la lumière qui met en avant le sujet par rapport à l’arrière plan.

 

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette
Mars 2019
 
Une atmosphère comme je les aime, des tonalités chaudes et intimes.
Julie qui a gentiment joué le jeu pour cette prise de vue travaille les cuirs, elle était en stage dans un haras pour apprendre ce savoir faire manuel et artistique .
J’affectionne particulièrement l’éclairage clair/obscur qui souligne, par quelques traits de lumière, le sujet.

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette

Février 2019
Ce mois ci il s’agit d’une prise de vue réalisée en fin d’été dernier.
Au donjon des aigles, une équipe soigne les rapaces et fait une animation durant l’été.
J’ai sélectionné cette image car j’ai aimé cette aile déployée amicalement vers son soigneur,  le détail et la finesse des plumes .
J’ai préféré un contre jour équilibré par une de mes sources de lumière venant de la gauche

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette

Janvier 2019

 

Un sujet différent des métiers, « le sport » pour cette photo début d’année, en même temps que le tournoi des Petits As (voir sur internet pour ceux qui ne connaissent pas).
Une idée que j’avais depuis longtemps, réalisée avec le concours de Marine en pleine action et de Valérie qui m’a aidé lors de la prise de vue, dans la bonne humeur qui les caractérise et que je remercie pour leur disponibilité.
J’ai voulu cette photo avec des lumières qui sculptent l’action et la vitesse de la balle, je vous laisse deviner comment la trace blanche a été faite.
La difficulté était  d’obtenir le geste précis et la bonne position de la balle sur la photo finale.

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette

Décembre
Ce mois ci, je suis allé photographier un meunier dans les Baronnies .
Le moulin de la Ribère est un endroit magique tout en bois, une ambiance superbe .
Les modèles du jour Pierre et François sont en situation normale de travail, ils se sont juste immobilisés l’instant des photos, avec bonne humeur.
La difficulté est que les meules sont en action ainsi que la roue à aube, ce qui fait trembler le plancher de bois, nous avons donc fait plusieurs prise de vue pour assurer.
J’ai voulu conserver la lumière du lieu, plus ma touche personnelle en éclairant un petit peu plus  le meunier, cela révèle la couleur du bois et la blancheur du travail de la farine.

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette

 
 
Novembre
 
L’automne est le mois de la chasse donc j’ai photographié un ami, Jean-Pierre BOUTINAUD qui baigne dans ce milieu au travers de son métier « la taxidermie ».
J’ai été séduit par son travail qui consiste à redonner une apparence de vie, c’est un art que de retranscrire les volumes de l’animal vivant.
Photographiquement j’ai conservé la lumière naturelle qui baignait l’atelier et qui convenait par sa douceur .

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette

Octobre
L’histoire est une part importante de notre culture, j’ai rencontré des passionnés.
Lors d’une reconstitution j’ai apprécié l’esprit des médiévalistes, qui aiment non seulement s’identifier à un personnage mais faire des recherches sur les détails vestimentaires, accessoires et façon de vivre,  dormant sous des tentes dans le style et cuisinant dans un chaudron sur le feu de bois. 
Le décor étant planté j’ai créé ma lumière pour dégager cette atmosphère.

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la vignette

 
Septembre
Ce mois ci je photographie un sellier, je découvre des outils et des machines qui ont une histoire et une beauté patinée.
Patrick termine bientôt sa carrière au haras de Gelos, il transmet son métier à Julie .
Découverte de  la matière brute jusqu’au produit fini aux coutures impeccables, au cuir lustré .
Photographiquement je  veux mettre l’accent sur la tonalité, la brillance du cuir et du matériel avec la bonne humeur de Patrick.
La lumière sculpte les formes de la machine puis vient éclairer notre sellier dont je souligne la droite par un trait de lumière pour donner une texture à la photo.
Merci à Patrick et Julie pour leur accueil et leur disponibilité.,

 

Août

 
Rien de tel que l’ambiance de la forge ou j’ai adoré créer une lumière intimiste sur le sujet principal « Zoé » qui est la stagiaire de Laurent en arrière plan à la forge.
Une fille qui cogne sur l’enclume avec un grand sourire, un sujet plaisant ou je veux montrer la rudesse du métier et la chaleur du fer à former au marteau.
Avant de voir la forge je partais sur une l’idée de  » faire des étincelles » lors du travail du métal, j’ai préféré montrer l’ambiance générale avec quelques éléments essentiels,  Zoé à l’enclume avec le fer chaud puis la forge en brique et le maréchal ferrant 
Pour une fois j’ai improvisé par rapport à mon premier projet .

 

Juillet

 
« 6 heure du mat » rencontre avec Christine et Richard de « Zen Altitude » qui ont bien voulu se plier au jeu de la photo.
Une première rencontre me permet de repérer les étapes de la mise en place et la préparation de la montgolfière qui embarque des passagers pour un lever de soleil sur le pic du midi .
J’ai pris conscience du  temps très court qui m’est donné pour faire la photo que j’ai en tête, je prévois donc mes éclairages et réglages pour une lumière qui doit restituer l’ambiance de cette heure matinale, sculpter la nacelle et l’enveloppe .
Le chapeau, le casque et les lunettes donnent un petit côté baroudeur puis je déclenche.
La photo correspond bien à mon projet grâce à une bonne préparation .

 

Juin

 

 

Une passion originale : les vélos anciens, plus un personnage atypique : Marco 
Dans son atelier de réparation l’ambiance  m’a séduit.
J’ai voulu créer des lumières clair-obscur en harmonie avec l’esprit du lieu, la pénombre juste suggérée sur l’arrière plan et une touche de flash sur le tableau des outils
Cette rencontre nous a amené à un projet de livre sur la collection des vélos de Marco.

 

MAI

 

Le portrait de ce mois, est réalisé dans l’atelier de Jacques.

L’équilibre de la lumière est important , j’ai voulu souligner le portrait par un éclairage légèrement plus fort sur le visage et la main , l’ambiance de l’arrière plan un peu plus sombre.

Jacques Place qui est artiste peintre à Bagnères de Bigorre dans les Hautes-Pyrénées a bien voulu m’accorder un peu de temps pour cette séance et je l’en remercie.

 

AVRIL

La photo du mois sera consacrée au portrait.
Je prévois de photographier des personnes dans leur activité, cela va être très varié.
Je veux réaliser des portraits style reportage, en situation,  dans le contexte du sujet photographié, cela peut être sur une profession, un sport ect….
Jean-Marc se prête au jeu, suivant mes instructions il manipule l’agneau sans le stresser, en professionnel.
J’ai réglé ma lumière et les détails techniques, inutile de « mitrailler » je sais exactement le résultat que je souhaite.
Je réalise la photo que j’ai imaginé, le berger avec l’ambiance en arrière plan.
 

MARS

Un portrait d’agriculteurs , au pluriel car l’amour de la terre et des animaux est commun au père et au fils .

J’ai accentué la tonalité du ciel et du paysage pour privilégier la lumière sur les acteurs de cette photo.

Nous avons la chance d’avoir des gens accueillants dans nos campagnes, c’est un thème sur lequel je pense revenir .

Fermer le menu